- Publicité -


A Toulouse, la Halle de la Machine va accueillir un cheval dragon, Long Ma

 

crédit: La Machine


A Toulouse, la halle de la machine accueille depuis son ouverture le Minotaure et une Araignée géante.

Les deux créatures seront rejointes mi-février par un cheval dragon, qui résidera dans la ville rose jusqu’au 8 mai, et qui sera le héros d’un grand spectacle de rue mi-avril, a annoncé le directeur de la compagnie La Machine, François Delarozière.

Conçu et créé par l’équipe de François Delarozière depuis Nantes, le dragon est habituellement basé à Pékin, où il avait été la star du cinquantième anniversaire des relations France-Chine en 2014.

Comme les autres créatures de la Machine, celle-ci est animée, bouge, se cabre, etc, respire (sa cage thoracique se gonfle), crache du feu, et peut également transporter des personnes sur son dos (une cinquantaine), tout en étant d’une dimension impressionnante (12 mètres de haut).

La créature, qui revient en France se refaire une santé auprès de ses créateurs, sera également au centre d’une exposition relatant sa conception et sa fabrication. Elle
repartira ensuite dans l’Empire du Milieu.

 



 

- Publicité -
Article précédentA Toulouse, la ville prévoit d’agrandir le Château d’eau pour mieux exposer l’oeuvre de Jean Dieuzaide
Article suivant Dans les Pyrénées-Orientales, déjà trois expos programmées pour Joseph Maureso en 2022