- Publicité -


EDITION : Adrien Tache, photographe au Vigan (Gard) publie Fugees

 

Adrien Tache, jeune photographe montpelliérain publie un premier ouvrage photo aux Editions Saturne: Fugees.

« Il s’agit d’une sélection de portraits et de collages réalisés à l’afghan box autour du monde, un appareil photo fait maison avec laboratoire de développement intégré, entre 2014 et 2020« , explique le photographe.

We Are All Fugees est un projet au long terme, réalisé actuellement avec l’Afghan box dans différentes communautés à travers le monde: pêcheurs dans le sud du Maroc, tribu Karen en Birmanie, les marginaux de Brisbane (Australie), les ravers du Boom Festival (Portugal), des villageois au Mali, des Malaisiens, des Lagosiens (Nigeria), … »

Des précommandes sont possibles jusqu’au 10 novembre sur la plateforme ulule.

  • Adrien Tache: « J’ai commencé à me former en autodidacte à la photographie dès l’âge de 16 ans, durant un échange d’un an en Malaisie avec AFS en 2006-07. En 2012, je décide de rejoindre durant deux ans un collectif de photographes en France et en Afrique de l’Ouest.
    De 2013 à 2016, j’ai travaillé sur Photografrika dans plusieurs pays (Mauritanie, Senegal, Guinée Conakry, Côte d’Ivoire, Nigeria, Burkina Faso & Mali), un projet au long terme sur les photographes Ouest Africain.
    Depuis 2013, je voyage avec une « Afghan Box », un appareil fait maison avec laboratoire intégré me permettant de photographier, puis de développer en moins de 3 minutes une photo unique en noir et blanc sur papier baryté.
  • L’afghan box date du début de la photographie. Elle a jusqu’à aujourd’hui été beaucoup utilisée par les photographes de rue des pays émergents car peu coûteuse à la fabrication et à l’entretien. Depuis 2010, il y a un regain d’intérêt pour ce type de photographie à travers le monde, notamment en France et en Espagne. Pour faire simple, l’afghan box est un appareil photo en bois avec un mini laboratoire de développement intégré, permettant la réalisation artisanale en quelques minutes d’une photographie en noir et blanc.

www.adrientache.com

 



 

- Publicité -
Article précédentOffre d’emploi: Visa Pour l’image- Perpignan recrute son/sa directeur-trice
Article suivantA Toulouse, la pétition pour défendre l’atelier de gravure des Beaux-Arts proche des 2500 signatures