- Publicité -


A Toulouse, La fabrique du signe publie un nouveau « livre-objet », Zone sensible de Théo Renaut

La maison d’édition la Fabrique du signe, dirigée par Evelyne Coillot publie un nouveau « livre-objet », Zone sensible qui propose une immersion dans l’univers du photographe toulousain Théo Renaut au Burkina Faso où il a vécu trois ans.

Un livre qui se présente comme un carnet de route, une histoire de renaissance. L’auteur utilise la photographie comme médium principal support de l’histoire racontée.

« Il nous a ouvert ses archives et nous y avons découvert des photographies qui ont toujours une intention très forte: des portraits, des paysages, des collages, ainsi que des photos gouachées,  des monotypes noirs, des images entourées comme des frises, de textes manuscrits. Sa pratique photographique rejoint la création d’images », précise l’éditrice.

Aujourd’hui installé à Toulouse, Théo Renaut a vécu trois ans au Burkina Faso, accompagné dans ses recherches par un fixeur: le Printemps Noir et son coup d’état, les mines d’or à ciel ouvert, les camps de réfugiés, les milices, les enfants des rues, et le quotidien où il s’est impliqué, l’ont amené à saisir ces instants.

Théo Renaut a 27 ans. Il en a 21 pour sa première publication dans le New-York Times. Ses photos sont publiées aussi dans The Guardian, The Sunday Times, La Croix, Le Parisien, Le Monde, Libération, Jeune Afrique, L’Obs…

 



 

- Publicité -
Article précédentA Prades-le-lez (34), Loul Combres fête les 60 ans de son atelier de céramiste
Article suivantMusée: la Fondation Bemberg (Toulouse), L’exposition événement de cet automne à Shanghai