- Publicité -

Le Mobilier national retient des dessins de la dessinatrice Ursula Caruel (Montpellier)

 

Le Mobilier national a pour politique d’essayer de faire des co-créations entre des artistes contemporains et des artisans d’art. En 2020, le directeur artistique du Mobilier remarque sur le salon D-Dessin des petits dessins d’Ursula Caruel: “La série “La tentation d’Eve” a été réalisée en 2020, nous explique l’artiste. J’ai cherché ce qu’avait pu voir et ressentir Eve dans les quelques secondes qui ont précédé le péché originel. Le trouble dans les feuilles, les pommes d’or, le désir.  Les dessins sortent du cadre et les racines se libèrent“. Ce que l’artiste symbolise par de longs fils qui traversent le cadre jusqu’au sol, plus d’un mètre plus bas.

Séduit par la proposition de l’artiste, le directeur artistique propose à l’artiste de monter un dossier qu’il présente à la commission artistique, qui retient le projet. Le Mobilier national achète donc trois dessins à l’artiste. A partir de mars 2022, des dentellières du Puy vont en proposer une interprétation, en lien avec l’artiste. 

Pour l’instant, on ne sait pas sur quel format on part”, précise l’artiste. Les dessins seront reproduits huit fois pour être présentés dans des collections de Musées, les expositions du Mobilier National, dans les Ambassades et Ministères.
Ursula Caruel a fait une formation en design textile il y a 27 ans et renoue ainsi avec un univers qu’elle connaît mais dont elle s’était éloignée.

  • L’artiste qui s’était installée pendant trois ans en Arles revient dans la région et s’installe à Montpellier, rue du général Vincent, où d’autres artistes ont déjà leurs ateliers, notamment Mohammed Lekleti et Patrice Barthès. Les ateliers de cette rue sont gérés par la SERM, la société d’économie de la région montpelliéraine, qui a souhaité dans ce secteur faire de la réhabilitation urbaine en créant des ateliers d’artistes.

 

Dessins: La tentation du matin
encre, acrylique, dorure pour tableau, fil sur papier tissé, passe-partout et cadre en bois
20 x 120 cm, 2020

- Publicité -
Article précédentA Rodez, le musée Soulages dépasse le cap du million de visiteurs
Article suivantClaude Comallonga présente ses cerf-volants au festival Artevento (Italie)