- Publicité -


Dans le Lot, la grotte de Pech-Merle prépare une sculpture géante d’un mammouth d’après ses représentations murales 

Crédit: centre de préhistoire de Pech-Merle

Les murs de la grotte de Pech Merle, près de Cabrerets dans le Lot compte des chevaux qui ont fait sa célébrité, mais également 28 représentations de mammouths, dont certains rassemblés en une “frise noire”. La découverte de ces peintures date de 1922, et les responsables du site s’apprêtent donc à en fêter le centenaire l’an prochain.

Pour donner à cet événement une touche originale, l’association lotoise M comme Mammouth a souhaité organiser une exposition fluviale itinérante, dont le clou sera un mammouth de 4 mètres de haut, inspiré de l’une des 11 représentations de la « Frise noire ».
Pendant tout le mois de septembre, le public est invité par la Dépêche du Midi, partenaire de l’opération, à voter pour choisir le dessin préhistorique qui servira de base au projet. Des artistes et des ferronniers réaliseront alors la sculpture de l’animal de 4 mètres par 6 mètres.

Entretemps, le musée de préhistoire, installé sur le site du Pech Merle, à côté de la grotte ornée, ferme le 1er septembre pour des travaux qui visent à renouveler la muséographie des salles d’exposition. Le chantier doit durer six mois.

Au printemps 2022, tout devrait être fin prêt pour fêter le centenaire de la découverte des peintures de la grotte: le musée, le gros mammouth, qui aura pris place sur le bateau, où sera présentée l’exposition fluviale, qui doit sensibiliser les gens à la préhistoire entre le Lot et Marseille.
Le bateau doit quitter le Lot pour Marseille en juin 2022. 

- Publicité -
Article précédentMi-août: disparition à Montpellier de l’artiste Guy de Rougemont
Article suivantUne nouvelle galerie à Luzech, dans le Lot: la galerie des Pénitents