Albi, musée Toulouse-Lautrec: deux acquisitions présentées à l’occasion de la nouvelle exposition 

 

A Albi, le musée Toulouse-Lautrec présente ses deux nouvelles acquisitions à l’occasion de l’exposition consacrée à Montmartre, Fin de siècle, qui démarre le 4 mai.

crédit MTL

Un dessin de Maxime Dethomas, proposé par la Société des Amis du Musée.

Peintre, affichiste, illustrateur, puis essentiellement décorateur et créateur de costumes pour le théâtre après 1910, Dethomas (1867-1929) est issu de la bourgeoisie aisée, son père est avocat et député.

Il étudie aux Arts Décoratifs puis rencontre Henri de Toulouse-Lautrec.

Devenus amis, les deux artistes fréquentaient ensemble cabarets, maisons closes, et autres lieux de plaisirs, notamment à Montmartre et Montparnasse.

 

Crédit MTL

 

Une acquisition du Musée, un pastel de Charles Maurin, La lecture au jardin du Luxembourg, fusain et rehauts de pastel sur papier bleu.

Charles Maurin (1856-1914) fit ses études à l’académie Julian où il enseignera plus tard.

C’est un peintre dont la production a souvent un caractère expérimental. Henri de Toulouse-Lautrec et Charles Maurin se rencontrent à Montmartre par l’intermédiaire d’Aristide Bruant. Les deux artistes fréquentent le milieu montmartrois, publient dans la presse et partagent les mêmes sources d’inspiration tirées de la vie moderne.

Le mTL ne conservait jusqu’à présent qu’une œuvre de Maurin, Le portrait de Toulouse-Lautrec, aquatinte publiée dans l’Estampe originale.