A Toulouse, l’Espace Ecureuil compense la fermeture par des cadavres exquis

 

Poursuite officielle de la fermeture des lieux culturels pour au moins un mois et demi : à Toulouse, L’Espace Ecureuil compense l’attente par un exercice apportant un peu de légèreté dans la période actuelle : depuis trois semaines, les personnes qui suivent l’actualité du lieu sont invitées à composer un cadavre exquis, écho à une “exposition invisible”.

Leurs contributions sont affichées dans l’entrée de la Fondation et visibles à travers les vitres…

 

  • Ceux qui souhaitent participer peuvent suivre l’événement par des post tenus à jour sur la page Facebook de l’Espace, qui indiquent la contribution la plus récente à laquelle il est possible de répondre.