Régionales: le volet culture du programme d’Antoine Maurice (écologiste)


Antoine Maurice a présenté le programme de la liste écologiste qu’il préside, L’Occitanie Naturellement pour le monde de la culture.

 

 

 

Parmi les points de ce programme, plusieurs idées fortes:

  • Augmenter le budget culture de 50%. Selon le candidat, la fragilité liée à la crise sanitaire est encore accentuée en Occitanie par une baisse des financements de la Région: “Entre 2020 et 2021, on observe 12% de baisse des financements pour le fonctionnement et 30% de baisse pour les investissements. Chaque année, c’est un peu plus de 10 € par habitant.e.s et par an qui sont consacrés à la culture dans le budget (quand, en Nouvelle Aquitaine, c’est presque 15 €). Avec une Région écologiste, ce budget sera augmenté de 50%”.
  • Un encouragement de la diffusion artistique dans de nouveaux lieux. Après deux années blanches, les réseaux de diffusion seront vite saturés. La Région écologiste fera de ce frein une opportunité en permettant de nouveaux lieux de diffusion pour de nouvelles formes d’expression artistiques et culturelles.
  • Un exemple de projet soutenu par la Région écologiste: le festival des gares. Le principe de ce festival est simple : faire voyager les artistes plutôt que le public. Le festival se déroulera le long des voies ferrées, dans les villes et villages où se trouve une gare. La programmation des ‘artistes embarqués’ sera ouverte sur le monde mais chaque étape sera aussi l’occasion de valoriser les artistes locaux. Chaque commune développera sa propre communauté d’acteur, pour organiser l’étape du festival.
    Ce festival, pendant la période estivale, est également une façon d’envisager un autre tourisme, un slow tourisme, au rythme du train.
    Chaque étape, qui pourra s’étaler sur plusieurs jours, sera l’occasion de découvrir chaque localité grâce à l’offre qu’elles sauront mettre en place à l’occasion des étapes. Le train lui-même pourra devenir lieu de spectacle et embarquer d’autres spectateurs, non informés, pour les étapes à venir.
    Ce festival est évidemment une occasion d’encourager l’usage du train et le développement de lignes de proximité.
  • La Région écologiste s’engage à créer un Parlement de la culture en Occitanie, à l’image des parlements de la Montagne et de la Mer, il met les habitant.e.s au centre de la construction de la politique culturelle.
    L’objectif est de faire dialoguer le secteur culturel avec les publics, les habitant.e.s et la puissance publique. Il aura pour missions : de co-construire une politique culturelle représentative de la diversité des pays, d’évaluer les politiques publiques mises en œuvre dans un souci de transparence et d’amélioration.

Nous publierons aussi les éléments relatifs au volet culture des autres équipes engagées quand nous en aurons connaissance.