- Publicité -


Mo.CO Montpellier: Les étudiants des Beaux-Arts furieux de l’éviction de Nicolas Bourriaud, rejettent la candidature de Numa Hambursin

Nicolas Bourriaud. crédit A.D.

Le prochain Conseil d’Administration du MO.CO. se tient le 23 mars à  Montpellier. Il sera capital pour choisir le prochain directeur général de cet EPCC qui réunit deux lieux d’exposition (le Mo.Co, hôtel des collections et la Panacée) ainsi que l’Ecole des Beaux-Arts.

Selon les étudiants du Mo.Co, « deux candidats ont été retenus pour le poste de directeur général du MO.CO. : Numa Hambursin et Ashok Adicéam« .

Dans une lettre envoyée à la presse, les étudiants font part de leur surprise et rejettent la candidature de Numa Hambursin qu’il juge avant tout politique: « Pour nous c’est le choc, la détresse et la colère. Ces émotions nous submergent après l’exclusion de Nicolas Bourriaud, lui qui portait un projet fort et qui avait le soutien de tous les membres du MO.CO., mais surtout à la lecture du projet proposé par Numa Hambursin, grand ami de monsieur le Maire de Montpellier : Michaël Delafosse.
Nous nous questionnons sur l’origine d’un tel appui de la candidature de Numa Hambursin en réaction à son projet que nous jugeons indigent. D’ailleurs il est difficile de qualifier son texte de ‘projet’ au vu de son contenu. Nous avons plutôt l’impression de lire le discours d’un politicien qui n’a de cesse d’écraser le projet MO.CO. déjà existant sans proposer d’alternative novatrice, concrète ou digne d’intérêt. Les termes ‘budgets’, ‘chiffre’ et ‘fréquentation’ sont bien plus présents que des termes comme ‘art contemporain’, ‘projet’ et ‘avenir’ que l’on pourrait attendre de ce genre de dossier.
Aujourd’hui, nous prenons position contre Numa Hambursin. Notre voix étudiante a une valeur, nous sommes 161 étudiant.e.s (c’est-à-dire la totalité) à rejeter la candidature de Numa Hambursin aux propos parfois mensongers qui ne tendent qu’à mépriser le projet MO.CO. C’est une inconsidération pour la jeunesse, la culture et l’enseignement supérieur. Le choix d’une telle candidature serait étonnant de la part d’une mairie de gauche… »

Les étudiants annoncent qu’ils seront devant les portes de la Métropole le 23 mars à 9h.



- Publicité -
Article précédentStage carnets de voyages, par Nathalie Dento
Article suivantA Montpellier, succession de Nicolas Bourriaud au Mo.Co: les étudiants prennent clairement partie pour Ashok Adicéam