La sculptrice audoise Sylvie Rivillon implante une sculpture à Taïwan

Installée à Chalabre, (Aude), Sylvie Rivillon a rencontré il y  a une vingtaine d’années une galerie taiwanaise qui a commencé à travailler avec elle. A travers elle l’artiste a eu ses premières commandes. Depuis, la galerie a fermé mais Sylvie Rivillon continue avec d’autres.
Récemment une agence a fait appel pour un appel d’offre gouvernemental pour le palais de justice de Taoyuan, près de l’aéroport.

Comme tout appel d’offres, il y avait des concurrents. La sélection s’est faite en deux tours. Au deuxième tour nous n’étions plus que trois concurrents. Mon agence et moi avons remporté le concours. J’ai fait le design des sculptures et du dallage, ainsi que les maquettes . L’agrandissement des sculptures d’après les maquettes  a été fait sur place à Taiwan par des artisans“, explique l’artiste.
Elle y a donc implanté The gate and the key, oeuvre en granit noir, granit blanc et marbre blanc.
  • Née en 1959, Sylvie Rivillon est diplômée des Arts appliqués et de l’Ensad, l’école des arts décoratifs. Elle s’est installée dans le sud en 1990.
    Parmi ses autres commandes publiques,  elle a notamment réalisé en 2012 une oeuvre en marbre de Caunes en Minervois installée à l’académie des Arts de Carcassonne, Flux et reflux.