- Publicité -


A Toulouse, les vingt artistes retenus pour la troisième ligne de métro

Oeuvre de J-P Chambas, station Mermoz. crédit: Romain Saada/Tisseo

Tisseo Collectivités a sélectionné les vingt artistes qui vont travailler sur la troisième ligne de métro. La régie de transport avait lancé un concours et a retenu parmi 94 candidats vingt artistes, pour vingt  projets, chaque station devant accueillir une oeuvre d’art. Deux sont encore à déterminer pour les stations “Montaudran Piste des Géants” et “Toulouse Lautrec”.
Tissé Collectivité va consacrer un budget de 4 millions € à ce volet artistique de la troisième ligne.

Sur les vingt, sept sont nés, vivent ou travaillent dans la région. Douze sont des femmes. 

Parmi  les artistes de la région: La peintre et plasticienne Jeanne Lacombe/arrêt “L’Ormeau”; Le plasticien Damien Aspe/station “Fondeyre”; Valérie du Chéné/arrêt “Boulevard de Suisse Ponts Jumeaux”; Le Montpelliérain Stéphane Kouchian/station “Sept-Deniers Stade Toulousain”; Le Sétois Jean Denant/Labège Gare; Les plasticiens René Sultra et Maria Barthelemy qui vivent entre Toulouse et Paris/ Airbus Colomiers Ramassiers, Laure Catugier/arrêt Jean Maga, toulousaine installée à Berlin.

Egalement
La sculptrice Lsa Sahal /arrêt “Raynal”; Le sculpteur Emmanuel Lagarrigue/ station “Montaudran Innovation Campus Airbus Defence & Space” et le sculpteur Franck Scurti /Institut National Polytechnique de Toulouse; Véronique Joumard/arrêt “Côte Pavée Limayrac Cité de l’Espace”; Eva Jospin/station Jean Rieux;  Cécile Bart/station Airbus Saint-Martin; Lilian Bourgeat/ Colomiers Gare; Matali Crasset/ station “Marengo Matabiau; Etienne Rey/François Verdier; Amélie Scotta/stations “Bonnefoy”; Sophie Whettnall/La Vache Nord Toulousain Gare
Franck Scurti (INP), Sowat/Lek (Labège Enova), Martine Feipel/Jean Bechameil (Parc technologique du Canal).

Parmi le jury figuraient des membres de Tisséo Collectivités et de membres qualifiés, (représentants du Ministère de la Culture, de la DRAC, de l’Institut Supérieur des Arts de Toulouse, adjoint à la Culture à la Ville de Toulouse, et artistes). 


La troisième  ligne doit être mise en service en 2028. Elle  desservira les pôles majeurs du groupe Airbus.

Dès la construction de la première ligne de métro, dans les années 90, les élus de l’agglomération toulousaine ont eu la volonté d’installer des œuvres d’art dans l’espace public des stations de métro. Au total, le métro et le tram accueillent déjà 48 oeuvres d’art, 18 sur la ligne A, 20 sur la ligne B  et dix sur les deux lignes de tramway (T1 & T2).

- Publicité -
Article précédentSophie Bacquié (Toulouse), un reportage dessiné pour retrouver le Bleu Bleu
Article suivantA Toulouse, les rapports de plus en plus conflictuels entre la ville et les acteurs culturels