- Publicité -


A Perpignan, la justice suspend la réouverture des musées municipaux décidée par le maire Louis Alliot 

crédit Mairie Perpignan

Le tribunal administratif de Montpellier a estimé lundi 15 février que le maire d’extrême-droite de Perpignan, Louis Aliot, ne pouvait prendre lui-même une décision de réouverture des musées, en raison du décret gouvernemental du 29 octobre 2020.

Le  8 février, le maire Louis Alliot avait choisi de ne pas respecter les directives présidentielles en signant un arrêté municipal permettant la réouverture des quatre musées de la ville de Perpignan.
Les musées auront donc eu quelques jours pour accueillir le public avant que le tribunal administratif n’y mette le holà.

Une réouverture que les acteurs de la culture attendent avec impatience, mais… pas forcément quand elle est à l’initiative d’un élu classé à l’extrême droite de l’échiquier politique.
La ministre Roselyne Bachelot a dénoncé “une opération politicienne” pendant que d’autres la qualifiait davantage de “coup médiatique”.

Présent à Montpellier pour l’audience du Tribunal administratif, Louis Alliot reproduit donc le scénario de ce qui s’était déjà produit en novembre, cette fois-là pour les commerces non alimentaires.
Le maire avait alors pris pour ces commerces un arrêté permettant leur ouverture, au contraire des arrêtés nationaux. Son arrêté avait déjà fait l’objet d’un référé en suspension de la part de la préfecture des Pyrénées-Orientales, dont la décision avait été, comme cette fois-ci, validée par le tribunal administratif de Montpellier.



 

- Publicité -
Article précédentAppel à résidence artistique, Volubilo, Graulhet (Tarn)
Article suivantOffre d’emploi: CDD 1 an au Centre d’art et de photographie de Lectoure (Gers)