- Publicité -


A Pont-Saint-Esprit (Gard rhodanien), le Musée d’Art Sacré prépare la restauration d’un décor peint médiéval

crédit: conservation du Gard

Si elle prive les Musées de France de l’accueil des publics, la fermeture imposée des Musées au regard des événements sanitaires permet toutefois aux établissements d’engager d’importants chantiers en faveur de leurs collections et de leurs bâtiments, plus difficilement réalisables en période d’ouverture.

A Pont-Saint-Esprit, la Conservation départementale du Gard met ainsi à profit ce moment pour programmer un diagnostic sanitaire ainsi que des opérations de restauration sur les décors peints médiévaux de la Maison des chevaliers, entièrement classée au titre des Monuments Historiques et écrin des collections permanentes du Musée d’Art Sacré (MAS) du Gard.

Près de trente ans après la découverte et les premières restaurations de ce patrimoine, la restauratrice Anne Rigaud, spécialiste des décors peints, est intervenue sur ce chantier qui s’est déroulé du 18 janvier au 1er février.

La phase d’étude se concentre sur l’évaluation de l’état sanitaire des plafonds peints de la Cour royale de Justice (1337-1343) et de ceux de la Salle d’apparat haute (1450).
Les constats détaillés et le relevé des fissures provoquées par les mouvements du bâtiment doivent permettre, dans les années à venir, de suivre l’évolution des altérations, et d’anticiper d’éventuelles restaurations.

- Publicité -
Article précédentDans le Gard, les vœux mail-art d’Eric Babaud
Article suivantA Saint-Orens (31), deux sculptures monumentales de Willy Pinna dans la ville