Appel à candidature

Résidence d’artiste: en immersion, vivre au vert

Parc naturel régional des Pyrénées catalanes

Répondre avant le 28 février

Pour un(e) artiste ou groupement d’artistes pluridisciplinaire(s) (images, écriture, poésie, arts vivant…) .

Rémunération de la création: 15 000€.

Le thème “vivre au vert” est à décliner en immersion, avec la population des Pyrénées Catalanes.

Présence de l’artiste et calendrier
L’artiste sera en résidence en équivalence de trois mois, non consécutifs, sur le territoire. Le projet doit être amorcé au printemps 2021 et se terminer au plus tard avant la fin de l’année 2021.
L’artiste proposera lui-même ses périodes de présence sur cette base de trois mois. Le temps de résidence sera morcelé en trois temps et trois lieux avec une proposition de passer un mois dans chacune des trois zones géographiques bien distinctes (en termes de paysage et de mode de vie) du Parc : le Conflent, la Cerdagne et le Capcir.
L’artiste sera logé dans un village mais il lui sera demandé de rayonner afin de toucher un public plus large que celui de la commune dans lequel il sera établi.
Objectifs de la résidence de création
▪ Contribuer au développement de l’esprit critique, de la curiosité et de l’imaginaire par le biais de discussions, d’échanges, de découvertes d’œuvres, de l’expérience des gestes artistiques vécus.
▪ Permettre au plus grand nombre d’habitants du territoire de bénéficier et d’appréhender la création contemporaine en provoquant la rencontre et une certaine familiarisation avec une démarche artistique et un artiste.
3 ▪ Recueillir la perception et la parole des habitants sur le fait de vivre dans un territoire de Parc naturel régional.
L’intervention artistique attendue 
S’il se déploie, la plupart du temps au sein des établissements, équipements ou structures, le processus de cocréation peut s’envisager également dans l’espace public ainsi que dans tout autre lieu paraissant approprié. Les rencontres artistiques pourront être participatives ou pas, spectaculaires ou modestes, jouant l’effet de surprise ou au contraire un rendez-vous donné. Toutefois, elles se voudront toujours très simples et facile d’accès, le but étant qu’elles permettent au plus grand nombre d’acquérir une expérience originale et sensible du processus de création de l’artiste.
Une création collaborative
Il s’agit d’imaginer des temps de cocréation avec les habitants, les gestionnaires de lieux dédiées (musée, bibliothèques, médiathèques) et non-dédiées (lieux de vie, bistrot, commerces) ou autres personnes impliquées afin que l’œuvre soit participative et nourrie de ces contributions et connaissances locales.
Une création à vivre
Il serait intéressant par ailleurs que la forme finale propose une expérience à vivre avec potentiellement une dimension immersive et participative pour découvrir l’œuvre (ex : exposition).Garder trace de la création
Une trace matérielle de la démarche devra rester sur le territoire (édition, film, photographie, exposition, etc…). Elle doit être penser en amont et conclure le processus de cocréation.Une création itinérante
Il est demandé d’envisager une création qui puisse se déplacer d’une structure ou d’une commune à l’autre sur le territoire afin qu’elle puisse être visible par le plus grand nombre à l’issue du processus de cocréation. Cette création qui circule peut-être matérielle ou conceptuelle (une méthode, un process…). Dans tous les cas, elle devra être de forme légère, facile à installer par les équipes techniques. En parallèle, il sera demandé à l’artiste de mettre à disposition l’une de ses œuvres passées à disposition du territoire (exposition, installation, ouvrages…) afin qu’elle puisse être vue, consultée, visitée par les habitants durant le temps de résidence et faire ainsi écho au travail artistique mené sur le territoire.
Conditions financières
L’artiste retenu bénéficie d’une allocation financière brute de 15 000 € pour la durée de la résidence de trois mois.
Ceci recouvre son temps de présence exclusive avec ses interventions diverses auprès des différents publics, ses co-élaborations et restitutions de gestes artistiques ainsi que l’achat de matériel nécessaire pour la réalisation de la création. Le PNR Pyrénées catalanes et la Direction Régionale des Affaires Culturelles Occitanie prennent en charge le coût de cette prestation. Par ailleurs, l’artiste retenu étant appelé à résider effectivement sur le territoire, plusieurs lieux d’hébergement (un dans chaque zone) sera mis à disposition.