Le gouvernement revoit les aides aux galeries

 

Galerie Philippe Annotiau, 17 place du Bourg, Rodez


Le soutien aux galeries va désormais prendre une nouvelle forme.

L’Etat a reconduit les moyens exceptionnels du Centre national des arts plastiques (le Cnap) pour 2021, mais en l’adaptant pour que cela corresponde mieux aux difficultés des galeries notamment. Une enveloppe de 2 millions € d’aides directes leur est réservée.

En 2020, les galeries bénéficiaient  des mesures mises en place pour toutes les entreprises, et de mesures spécifiques constituées d’achat d’oeuvres par le biais du Cnap, qui disposait pour cela d’un budget doublé (1,8 million €).

Cette politique ne pouvait évidemment bénéficier à l’ensemble des galeries et ne pouvait donc compenser des phénomènes qui les touchent toutes, comme le problème des loyers, souvent élevés pour les galeries.

Pour 2021, l’Etat change donc la formule et propose des aides directes. Pour y prétendre, les galeries doivent réaliser un chiffre d’affaires compris entre 80 000 € et 800 000 €, ce qui correspond à la grande majorité d’entre elles, excluant la centaine de galeries parisiennes qui dépassent ce chiffre. Les montants alloués seront forfaitaires : 4 500 €, 7 500 € ou 10 000 €.