A Alès, la ferronnerie Yanick Sanchez installe 17 livres-bancs autour de la médiathèque

 

À Alès, la municipalité achève les travaux de réaménagement global des environs de la médiathèque Alphonse Daudet en célébrant la culture.

crédit: Agglomération Alès

C’est un clin d’œil à la médiathèque Alphonse Daudet entièrement rénovée et agrandie depuis un an : la ferronnerie alésienne Yanick Sanchez a livré un mobilier urbain monumental fin décembre dans la rue Edgar Quinet, à Alès. Dix-sept livres géants et enchevêtrés font désormais office de bancs tout au long de cette rue située entre le Cratère Théâtre et le boulevard Gambetta, et par laquelle le public accède à la médiathèque.

Du Sahara aux Cévennes, de Pierre Rabhi, La cendre et le feu, de Simone Pesquiès-Courbier, Le Bouc du désert, de Jean-Pierre Chabrol, ou encore Le Petit chose, d’Alphonse Daudet : la municipalité a choisi de mettre à l’honneur les ouvrages ayant trait aux Cévennes ou les auteurs cévenols. « C’est une façon originale de baliser l’accès à la médiathèque, tout en proposant aux passants ou aux riverains un lieu de convivialité », se réjouit Max Roustan, maire d’Alès, présent lors de la livraison des sculptures métalliques réalisées par la ferronnerie alésienne Yanick Sanchez.

Ces pièces uniques, de 2 m sur 1,60 m pour les plus grandes, d’environ 150 kg, ont été travaillées dans les ateliers de la rocade d’Alès sur la base de tôle noire métallisée à chaud, puis enduite pour y réaliser les différentes décorations.

En attendant une inauguration dès que les conditions sanitaires le permettront, le public est invité à s’approprier ces nouveaux espaces : « Il ne faut pas hésiter ! Les seniors peuvent s’y asseoir, les enfants s’y amuser, les jeunes s’y retrouver… », propose Max Roustan.