A Montpellier, le ministère de la culture réagit face aux faits de harcèlement à l’École d’architecture


Le ministère de la Culture réagit après la dénonciation de faits de harcèlement moral et sexuel à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Montpellier (Ensam), dénonciations venant de plusieurs enseignants de l’école.

Il précise dans un communiqué avoir mis en œuvre des procédures disciplinaires qui s’imposent “suite au faits établis” et va prochainement nommer une personnalité pour y restaurer « un climat d’étude serein ».

Cette personne sera connue en janvier et prendra pendant six mois la direction provisoire de l’école.