A Mazamet (Tarn), le sculpteur Michel Spérandio publie un premier roman

 

A Mazamet, le sculpteur Michel Spérandio publie un premier roman, La marelle.

Ce roman raconte l’histoire des premiers mois d’une fratrie de petites Italiennes, dont celle de la mère de l’auteur, transplantées dans un coin de France depuis leur Vénétie natale. Ces moments de vie intense dans un nouveau monde vont être restitués à partir des regards, des sentiments, des mots que ces enfants ont pu avoir à cet âge. Les personnages principaux qui vont les entourer ont existé ; les dates ainsi que les grands évènements correspondent à la réalité historique (1931-1932). Et ceux qui pensent encore que ce fut pour cette génération d’immigrés italiens une intégration facile, trouveront là matière à reconsidérer leur regard sur ce passage de l’histoire”.

L’auteur prépare un nouvel ouvrage, qui se déroulera dans l’ambiance lainière mazamétaien des années d’entre-deux-guerres.

260 pages, éditeur De Saint-Prix Alexandra,16,90€