A Montauban, une deuxième réouverture après une année chaotique pour le musée Ingres-Bourdelle

 

A Montauban, le musée Ingres-Bourdelle avait ouvert en décembre 2019 après trois ans de chantier. Mais l’ouverture avait vite été contrariée par les deux confinements liés à la crise sanitaire.

Nous  avons ouvert le 15 décembre, mais on fermait le 15 mars, ce qui nous a coupé en plein élan”, explique la conservatrice Florence Viguier. C’est  pourquoi nous avons choisi de faire de cette réouverture un événement, même si on va se passer des rubans et des discours”. 

crédit: Musée Ingres-Bourdelle


Cette réouverture est donc l’occasion de rappeler que c’est un musée entièrement repensé, baptisé désormais Ingres-Bourdelle, qui est maintenant prêt à accueillir les visiteurs.

Les travaux ont permis de repenser la circulation à l’intérieur du musée. Installé dans l’ancien palais épiscopal, monument historique, le musée subissait avant sa rénovation les contraintes qu’impose le classement “monument historique”.

Après la construction de nouvelles réserves et l’externalisation des bureaux, ces travaux ont permis de faire passer de 2000 à 4000 m2 la surface utile à la vie du musée. L’équipe passe de 20 à 29 personnes et l’accueil se fait dans de nouveaux pavillons.

Les espaces gagnés dans les combles ont permis d’y installer le  cabinet de conservation et consultation des dessins, essentiels avec le fonds Ingres, constitué de 4500 dessins. Il va permettre de montrer 200 dessins contre 80 auparavant.

salle des dessins

 

L’exposition inaugurale a pu être prolongée et est toujours visible jusqu’en mai: Constellation  Ingres-Bourdelle, avec les artistes qui ont gravité autour des deux peintres majeures de la ville.

“L’exposition ouvre dans une version réadaptée, mais à part 8 œuvres, nous pouvons montrer les œuvres venant de grands musées nationaux (Louvre, Beaubourg, Picasso, Rodin) pour cette occasion, et.”

Le Musée a intégré à cette deuxième version de cette exposition les oeuvres que l’artiste Ernest Pignon-Ernest, avait réalisé il y a  quelques années dans la ville, dans un dialogue avec les dessins de Ingres.

Pour l’été 2021, le Musée proposera une exposition autour du  Duc d’Orléans, le fils de Louis-Philippe, grand collectionneur d’art contemporain, notamment d’Ingres et de Delacroix. “Sa collection a été éparpillée, et beaucoup d’œuvres viendront de grands musées, notamment du Louvre ou du musée d’Amsterdam”, précise encore la conservatrice.

Cette exposition sera accompagnée d’une installation commandée à l’artiste Georges Rousse.

— Le Musée a été créé en 1854 grâce à une importante donation d’Ingres: 4500 dessins, 44 peintures et un violon… ainsi que ses collections personnelles et sa documentation.

crédit: musée Ingres-Bourdelle