- Publicité -


A Nîmes, un Soulages figuratif de jeunesse aux enchères le 5 décembre

 

Pierre SOULAGES ( Né en 1919)
Le Pont Neuf, Huile sur toile. Signée en bas à droite. 55 x 46 cm

Un tableau atypique de Soulages est vendu aux enchères à Nîmes début décembre par la maison de ventes Carrée, avec une estimation modeste pour ce peintre, fixée entre 120 et 150 000 €.

Cette représentation du Pont Neuf est une œuvre de jeunesse, réalisée en 1938, alors que le peintre était encore étudiant.

Le peintre passera de manière définitive à l’abstraction après la guerre.

 

 



 

- Publicité -
Article précédentEdition: Christian Gastaldi, Du mur à la toile
Article suivantA Tarbes, une fresque signée Ad.Ec à l’entrée du Haras