REVUE DE PRESSE
Un livre et deux reportages pour le moine orthodoxe et photographe Frère Jean (Lozère)

 

Double page de Paris Match, 19 nov. 2020

Le moine orthodoxe Frère Jean, qui a publié de nombreux livres de photo fait l’objet d’un long reportage dans Paris-Match, où il dialogue avec le chef étoilé marseillais Gérald Passedat.

Les deux hommes sont amis depuis une dizaine d’années, à la suite d’un repas que Frère Jean et un autre religieux du Skite Sainte-Foy se sont offerts dans le restaurant le Petit Nice de Gérald Passedat. Le cuisinier s’est rendu dans le monastère du religieux, fondé en 1996 à Saint-Julien-des-Points dans les Cévennes (en Lozère), pour concevoir, sur une idée du magazine, un repas de Noël.

Frère Jean fait également l’objet d’un reportage de 8 pages paru en novembre dans Panorama.

Frère Jean, sous son nom de Père Gérasime, est également l’auteur d’un nouvel ouvrage, Art Sacré au Skite Sainte Foy, livre proposé aux étudiants en théologie comme témoignage d’une petite communauté orthodoxe vivante en Cévennes, et de son lieu de vie: des bâtiments en pierre de schiste, les restaurations par des artisans locaux de cette ancienne Tour à signaux du XIème et d’un Prieuré bénédictin du XVIème siécle, des fresques, des vitraux, de la mosaïque, des broderies, des ferronneries…

 

Gérard Gascuel est devenu Frère Jean en 1983, après un reportage au Mont Athos.  Il était jusque-là photographe, spécialiste du mime Marceau et du théâtre No japonais. Devenu. Frère Jean, il a continué à pratiquer la photo, publier des livres et organiser des expositions, mais sur des thèmes en phase avec sa nouvelle vie.

Il est l’auteur d’une douzaine de livres, dont :
Un jardin en Cévennes est paru en juin 2018 avec une préface de Pierre Rabhi
Recettes du monastère paraît en juin 2019 avec une préface d’Emmanuel Tresmontant, critique gastronomique.

Frère Jean, après avoir vécu au Mont Athos et dans le désert de Judée en Terre Sainte, fonde la Fraternité Saint Martin, une association qui regroupe des artistes ainsi que le Skite Sainte Foy. Le Skite Sainte Foy se présente comme une ferme fortifiée en pierres de schiste avec des ouvertures sur une cour intérieure. Construit sur un rocher, il surplombe la vallée du Gardon et offre une magnifique vue de tous côtés. Le skite se situe au milieu d’une propriété de trois hectares.