A Nîmes, le sculpteur Henri Hairabédian souhaite un musée  pour ses “pierres de garrigue”

 

DIALOGUE -Trésor de garrigues © – 977/1001

Le sculpteur Henri Hairabédian a sculpté 1000 apparitions humaines dans des pierres trouvées dans la garrigue.

Une sculpture qui domine parfois la pierre, mais qui, au moins aussi souvent, ne se distingue qu’à peine, visant juste  à renforcer les traits déjà suggérés par la pierre.

L’ensemble avait été exposé à la chapelle des Jésuites à Nîmes en 2007.

Aujourd’hui âgé de 84 ans, l’artiste est prêt à les donner à qui voudra les exposer, si cela peut éviter la dispersion de l’ensemble.

Extrait d’un texte récemment publié par l’artiste:
Maladresse de l’homme se voulant quelque artiste. Quand l’outil se fait arme il ne peut que blesser, il faut de la lenteur et me voici pressé. Tout excès revient à faux-pas, la moindre des griffures est une plaie ouverte. Retrouver la patience et se remettre en marche”.

COMPOSITION -Trésor de garrigues © – 972/1001