A Toulouse, l’artiste Ankor fait découvrir au sens propre ses oeuvres pendant le confinement

Ankor artiste, capture d’écran d’une vidéo sur son fil Facebook

A Toulouse, l’artiste Ankor ne se résout  pas au confinement. Elle a donc organisé une chasse au trésor pour chaque semaine de confinement, le trésor étant une de ses toiles; A trois reprises déjà, l’artiste a donc “caché” une toile dans un espace public de la ville et laissé ensuite quelques indices sur son fil facebook. L’artiste attend alors de voir qui va la trouver, et dialogue avec les personnes qui ont tout fait pour trouver l’oeuvre. Déjà trois oeuvres ont  trouvé acquéreurs. 

L’artiste rode le concept au fur et à mesure. La deuxième “chasse” a par exemple donné lieu à une recherche trop facile, orientée  par un indice qui a amené plusieurs personnes assez facilement au Monument aux morts de la ville.
L’artiste en a tiré les conséquences: le jeu continue, mais désormais les indices seront plus vagues…

L’indice de la deuxième oeuvre. Trop facile… L’artiste a décidé de laisser des indices plus vagues pour les suivantes!
L’artiste à la rencontre des amateurs d’art qui ont découvert la toile.

Des toiles d’une valeur de 1 650 € (150×150) et de 800 € (120×120).