A Montauban, les flèches d’Emilie Prouchet-Dalla Costa plantées dans le sol

 

Mise en place des flèches dans le sol. Copie d’écran d’un reportage vidéo de FR3

Installée à Négrepelisse dans le Tarn-et-Garonne, la sculptrice Emilie Prouchet-Dalla Costa a installé ses Flèches d’Héraclès, les fichant dans le sol des allées Mortarieu, dans le centre de Montauban.

Ces huit flèches monumentales sont en acier corten et la plus grande mesure 4,5 mètres de haut. Elles lui ont demandé deux ans de travail.

Les plumes des flèches sont recouvertes de feuilles d’or pour rappeler le côté divin d’Héraclès, et pour renvoyer la lumière et jouer du contraste avec l’acier corten.

L’œuvre sera inaugurée le 29 octobre.

Cette œuvre fait explicitement référence à Héraclès Archer d’Antoine Bourdelle, le sculpteur emblématique de la ville. Dans son œuvre, le sculpteur ne montrait pas les flèches du héros, mais seulement le héros en train de bander son arc. Dans l’œuvre de la sculptrice, au contraire, on ne voit qu’elles. Cette nouvelle oeuvre est installée à quelques centaines de mètres du musée et les flèches sont plantées directement dans le sol comme si l’archer de Bourdelle venait de les tirer.

Cette oeuvre est l’une des quatre choisies par la ville de Montauban sur concours en juin 2018. La ville avait alors lancé un concours pour rendre hommage au sculpteur Antoine Bourdelle.

crédit: Corinne Chauvet
Photo réalisée alors que l’œuvre avait été vandalisée, été 2020. L’œuvre a depuis été remise en état.

En un an, la ville a installé cinq sculptures dans l’espace public: Invictus du Toulousain  Patrick Zévaco, Héraklès archer de l’Albigeoise Corinne Chauvet , La Vague de l’Alsacien Patrick Berthaud et une œuvre de Flavio de Faveri, Cléopâtre. Flavio de Faveri, sculpteur né en Italie et qui a grandi à  Montauban, a inauguré sa sculpture en février, mais est décédé à l’âge de 90 ans fin août.

Une dernière devrait suivre, un portrait de Bourdelle sculptant, réalisé par Jean-Marc de Pas.

Depuis 1930, grâce à la générosité de la famille d’Antoine Bourdelle (1861-1929), le musée Ingres-Bourdelle compte plus de soixante-dix sculptures et quatre-vingt-dix dessins et aquarelles de l’artiste, dont le plâtre original de l’Héraklès archer .

crédit: Emilie Prouchet-Dalla Costa, Résilience, photomontage

Emilie Prouchet-Dalla Costa a déjà réalisé plusieurs commandes publiques.

Elle travaille actuellement sur une œuvre destinée à la ville de Montcornet (Aisne).
Intitulée Résilience, cette oeuvre en acier corten de grande dimension (300x180x180cm) va symboliser la Bataille de France et la naissance de la Résistance.