5 août : décès du poète Frédéric Jacques Temple, dans le Gard, à quelques jours de son 99ème anniversaire.

 

crédit: Montpellier agglomération

Né à Montpellier le 18 août 1921, Frédéric Jacques Temple est le fils d’un notable, plusieurs fois ministre sous la IVème République.

Frédéric Jacques choisira la littérature, ancrée dans un terroir rural, le plateau du Larzac et le littoral languedocien. Le poète publie son premier recueil à Alger en 1946, Sur mon cheval.

Frédéric-Jacques Temple, sera de 1954 à 1986 directeur de la RTF pour le Languedoc-Roussillon (devenue ORTF, puis France 3 Languedoc-Roussillon).

Cet ami des peintres (Jean Hugo, Albert Aymé, Vincent Bioules, Alain Clément, Pierre Soulages, Pierre Cayol, …) a souvent collaboré avec eux pour réaliser des livres-objets précieux et recherchés.

En 1954, il est nommé à la direction de la Radiodiffusion-télévision française (RTF, puis ORTF et FR3) pour le Languedoc-Roussillon. Il occupera ces fonctions jusqu’en 1986.

La rencontre de Blaise Cendrars, en 1949, est décisive dans sa vocation d’écrivain. Il lui rendra hommage dans son poème « Merry-go-round ».

L’Académie française lui décerne le prix Roland de Jouvenel en 1993 pour l’ensemble de son œuvre de critique et de traducteur.
Frédéric Jacques Temple a reçu en 2003 le grand prix de poésie de la SGDL (Société des gens de lettres) et en 2013 le prix Guillaume-Apollinaire, considéré comme le prix Goncourt de la poésie.