A Bessèges (Cévennes gardoises), éclosion de street-art en ce début d’été

 

Une baleine s’est invitée place de la Cèze, sur les murs de Bessèges, dans les Cévennes gardoises, à l’invitation d’un autre animal, un certain Miaou…, acronyme pour Musée intercommunal d’art ouvert et urbain, l’association qui a décidé de faire de cette ville cévenole (donner le nombre d’hbts) un haut lieu du street-art dans le département, voire à plus grande échelle.

Le graffeur 1sekte, habitant à Navacelles près d’Alès, est venu poser ce cétacé, après avoir déjà peint un renard et une truite arc-en-ciel.

Baleine par 1sekte à Besseges (Gard). Crédits : MIAOU
Baleine par 1sekte à Besseges (Gard).
Crédits : MIAOU

 

L’association a également proposé à d’autres créateurs de s’exprimer sur les murs du village: Grumo réalise une fresque rue Baptiste-Marcet pendant que Soukos et Supocaos travaillent  de concert rue du docteur Paul-Vermale.

Ad Ec a quand à lui posé un flamant rose.

L’association Miaou (Musée intercommunal d’art ouvert et urbain) veut faire de Bessèges un centre incontournable de l’art urbain et proposent d’étendre l’offre aux villages voisins qui le souhaitent. L’objectif est de réaliser dans l’année qui vient une cinquantaine d’œuvres permettant de réaliser un circuit artistique à ciel ouvert dans les Cévennes.

L’initiative bénéficie du soutien de la mairie de Bessèges, qui a permis de lancer un appel à tous ceux qui souhaitent faire de leur maison le support d’une œuvre d’art.
Les artistes, eux, sont sélectionnés par l’imprimeur d’art Bruno Jacomet.