A Toulouse, plus de 150 artistes place du Capitole vendredi 19 juin

 

Sylvie et Didier Amigo. Janvier 2020. Crédit: A. Devailly

Comme toutes les galeries, les trois galeries 21 que dirigent à Toulouse et dans les environs de la ville rose Sylvie et Didier Amigo ont dû fermer leurs portes pendant le confinement, ce qui a eu évidemment pour effet de mettre quasiment à l’arrêt l’activité économique des lieux.

Pour repartir de manière positive, ils ont lancé une opération qui prend aujourd’hui une ampleur telle qu’elle répondait manifestement à une envie parallèle des artistes: les galeristes ont proposé aux artistes de participer  à une opération intitulée En/vie: une “marche silencieuse” dans les rues de Toulouse. Pas de musique, mais chaque artiste doit en revanche être muni d’un bâton et d’un masque personnalisé et représentatif de son travail.

Au départ, quand j’ai créé le groupe En-vie, explique Sylvie Amigo, j’étais surtout curieuse de voir si cela répondait à une attente. J’ai fait cela parce que je ne savais pas comment prendre ce déconfinement. J’ai vite compris: en deux heures, j’avais déjà soixante inscrits. Puis c’est vite monté à 200“.

Cette marche se terminera par une exposition vivante place du Capitole à 18h00: les visiteurs pourront découvrir les créations des artistes, regroupés par dix, avec un espace de deux mètres entre chaque groupe, permettant une circulation entre les “oeuvres” de cette “galerie en plein ciel”.

Premier signe du succès de cette opération, qui est un acte visant à montrer l’importance de l’art sans pour autant porter de revendications catégorielles: le nombre d’inscrits, puisqu’à dix jours de l’opération, plus de 150 artistes devraient participer, venant de quasiment tous les départements de la région: Philippe Pujo ou Alain-Jacques Lévrier-Mussat des Hautes-Pyrénées, Nadine  Vergues d’Aveyron, Christine Cougoule du Gard, etc.

Deuxième signe, l’opération a fait l’objet d’une conférence de presse le lundi 15 juin, organisée par la ville de Toulouse. Le contexte électoral rend évidemment toutes les questions importantes, mais la mairie reconnaît par là le succès de cette opération montée de toute pièce grâce à la ténacité d’une galerie.

Troisième signe, certains artistes qui ne peuvent être présents pour des raisons personnelles ont tenu tout de même à participer en confiant leur masque et bâton à d’autres artistes, non plasticiens, pour l’occasion. Anne Pourny, Dominique Vautour ou Evguenia Saré seront notamment présentes de cette manière.

Enfin des commerçants se sont joints à l’opération en apportant d’une manière ou d’une autre leur contribution pour aider à l’organisation générale.

Cette opération devrait connaître un prolongement à l’automne avec une exposition organisée à Toulouse, où chaque artiste participant pourra exposer, au côté de son bâton et de son masque, une de ses oeuvres.

Pour les détails: https://galerie21-toulouse.fr

Artistes Occitanie avait donné la parole à Sylvie Amigo Soulet lors d’une de nos interviews du confinement. A retrouver ici ou sur notre chaîne Youtube.