A Vayrac (46), décès du peintre René Moreu, créateur des éditions Vaillant après guerre

 

 

René Moreu- crédit galerie Mirabilia à Lagorce (07)

Le peintre René Moreu est décédé le 16 mai, à 99 ans, dans le village lotois de Vayrac, où il s’était installé en 2004.

Le quotidien L’Humanité, qui rend compte de sa disparition le présente comme un Résistant, qui va s’investir “dans le domaine de la littérature pour la jeunesse à la Libération, et participe à la création des éditions Vaillant en 1946. La maison publiera le magazine homonyme, puis son successeur, le fameux Pif Gadget”.

Avant d’être peintre, René Moreu était donc une figure incontournable de la bande dessinée française. En plus de son travail de rédacteur en chef de la revue Vaillant, entre 1945 et 1949, il crée deux périodiques destinés aux très jeunes lecteurs, et illustre également des ouvrages pour la jeunesse.

Il signe une biographie de José Cabrero Arnal, le créateur de Pif le chien, au début des années 1980.

Dans les années 1960, il met de côté son activité d’illustrateur pour se consacrer entièrement à la peinture. Apparenté à l’art singulier, il réalise des gouaches et collages, puis travaille une peinture matière avant de passer, dans les années 70, à des collages d’objets trouvés, ou d’éléments trouvés dans la campagne (tiges, graines, pétales, etc), puis de papier façonné en boulettes. 

La première monographie consacrée à son œuvre devait sortir juste avant le confinement, et va finalement sortir en juin 2020, publiée par Actes Sud.

Elle s’intitule L’œil nu : que la nature soit peinture.

Crédit galerie Mirabilia, à Lagorce (07)

Dans un communiqué, le président de la République a adressé « ses condoléances émues à sa famille, à ses proches et à tous ceux dont l’enfance a été égayée par ses illustrations ».