A Saint-Frajou (31), 450 peintures d’enfants exposées sur le site de la Biennale

 

Dans le Comminges (à une trentaine de km au nord-est de Saint-Gaudens), le musée de Saint-Frajou avait prévu de lancer ce  printemps l’exposition de la Biennale internationale de peintures d’enfants, organisée toutes les années paires et qui avait pour thème cette année “Mon ami arbre”.

L’exposition est reportée, mais les organisateurs ont quand même lancé la Biennale,  qui bénéficie d’une page sur le site internet du musée. Cette page accueille quelque 450 peintures d’enfants venant de 21 pays, dans trois groupes d’âge (6-8, 9-11 et 12-14 ans).


 

Les membres du jury se sont concernés par internet, et ont pu attribuer les prix.

Le Grand Prix de la Biennale est allé à une jeune fille de 11 ans de Hong-Kong, et le prix spécial du jury à une indienne de 13 ans. Le Jury a également choisi des lauréats dans chaque groupe d’âge.

Jury de la Biennale: Bruno Hoornaert,  photographe; Catherine Cazaentre, peintre; Claude Cavin, sculpteur; Gérard Lartigue, sculpteur. Philip Makin, architecte et peintre; Jean-Claude Barousse, président des amis du musée de Saint-Frajou.

Thème de la Biennale 2022: Fleur, raconte-moi ton histoire.

Site web de la manifestation, cliquer ici.
 

 

L’histoire du musée.

Le village de Saint-Frajou peut se targuer d’être le plus petit village de France doté d’un musée. Celui-ci aurait dû fêter ses dix ans le 15 avril.

En 2010, Jean-Claude Barousse et sa femme, peintre, Ksenia Milicevic soutenus par le maire, transforment l’ancienne école communale en musée. Le projet pourra voir le jour grâce à une donation de Ksenia qui donne ses oeuvres à la nouvelle structure. Depuis 2010, le Musée a accueilli une soixantaine  d’expositions.

La première manifestation qu’organisera Ksenia, propulsée directrice artistique, sera cette Biennale du dessin d’enfant.

Elle crée ensuite le salon international Art Résilience en 2014, avant de nouer un partenariat  cette année avec les Abattoirs pour accueillir des oeuvres du musée toulousain. L’exposition était programmée ce printemps mais la situation sanitaire a déclenché son report en 2021.

Au fil des ans, des bénévoles ont ajouté au bâtiment une salle polyvalente, en partie construite dans la cour de l’école, et qui permet la projection de films d’art le dimanche soir.