Décès de l’artiste nîmois Pizarre

 

Pizarre devant une de ses toiles, vernissage de son exposition à l’Ever’In, Nîmes, avril 2019. Crédit: F. Thiaucourt

Le peintre nîmois Jean-Pierre Sanchez qui signait  « Pizarre » est décédé des suites d’une longue maladie à Lyon, où il avait décidé de s’installer quelques mois plus tôt.
Pizarre est un peintre né dans le Gard, premier prix de peinture de l’Ecole des Beaux Arts de Nîmes en 1956, et qui a longtemps travaillé dans la région, à Nîmes ou à Lamalou-les-Bains (Hérault), où il a marqué de son enseignement un grand nombre d’artistes.
Pizarre savait passer d’un style à un autre. Il sculptait, peignait, dessinait, était aussi à l’aise dans la peinture à la manière des maîtres anciens que dans une peinture plus personnelle, ayant notamment développé une technique associant étude à base de collages pour construire de grandes toiles où le motif s’effaçait dans des constructions géométriques.
Né au Grau-du Roi, il a également beaucoup peint les paysages de la Méditerranée.

Ajout personnel d’Anne Devailly, rédactrice en chef d’Artistes Occitanie

Appelez-moi Pizarre!

Il y a deux ans, Pizarre a souhaité donné un aperçu de l’ensemble de son oeuvre dans un livre et m’a demandé de travailler avec lui sur ce projet. Pendant plusieurs mois, nous avons essayé de donner corps à cet ouvrage, imprimé à Nîmes comme il le souhaitait.
Appelez-moi Pizarre revient sur les différentes étapes d’une vie riche et mouvementée, en présentant ensuite, période par période, de la manière la plus simple possible comme il le voulait, ses différentes créations.

Je garde de ces rencontres avec lui des moments partagés de confiance et de complicité. Cette disparition me touche profondément et je tiens à présenter au nom d’Artistes Occitanie toutes mes condoléances à sa famille et à ses proches.