A Sorède (66), pour Ben Caillous, les avantages et inconvénients du confinement 

 

L’artiste Ben Caillous, basé à Sorède, réagit au confinement d’une double manière: certains projets se retrouvent gelés, mais d’autres voient le jour en raison même du confinement.
Parmi les projets maintenant à l’arrêt : l’artiste devait prendre un atelier cet été avec un ami à Céret, mais devant les incertitudes actuelles, le projet est au point mort.

En revanche, le confinement a engendré d’autres projets.
L’artiste a démarré une série nouvelle, Rêveries, engendrée par le confinement. Dans chacune de ses oeuvres, l’artiste est accompagné de petits oiseaux symbolisant la possibilité qui reste de s’évader par le rêve.
De manière plus insolite, l’impossibilité de renouveler le matériel l’a poussé dans de novelles voies: il a réagi en privilégiant le dessin, et en réalisant notamment beaucoup de dessins au lavis avec un matériau qu’il avait à disposition: du café.

Enfin, la ville de Saint-Estève a contacté l’artiste pour faire un dessin qui sera ensuite vendu aux enchères pour recueillir des fonds.

Lavis au café
lavis au café
lavis au café
lavis au café
série Rêveries
série Rêveries