A Montpellier, le peintre Louis-Philippe Vivien souhaite donner trois oeuvres au CHU 

A Saint-André-de Sangonis, le peintre Louis-Philippe Vivien souhaite donner trois de ses oeuvres à l’hôpital Gui de Chauliac à Montpellier.

Ancien élève des Beaux-Arts de Montpellier, l’artiste a vu son parcours de peintre et dessinateur stoppé net par un AVC en août 1995, alors qu’il avait 33 ans.

Ayant perdu l’usage de sa main droite, il réapprend tout de la main gauche, pour continuer à dessiner.

Connaissant par son parcours parfaitement le milieu médical, touché par leur investissement actuel dans la pandémie, ce don est sa manière de montrer sa reconnaissance.