Pierre Marquès poursuit son travail sur la mémoire historique avec les jeunes du Biterrois



Avec  le projet  “Laissons-les parler”, l’artiste Pierre Marquès réalise un projet conçu spécifiquement pour le territoire biterrois, où il est né en 1970.
L’artiste réside aujourd’hui à Barcelone mais intervient régulièrement dans l’Agglomération de Béziers Méditerranée. 

Ce nouveau projet, soutenu par la Drac Occitanie et la direction de la cohésion sociale de l’Agglomération vise à sensibiliser les jeunes participants à l’histoire du territoire dans lequel ils vivent.
La célébration des 80 ans de la Retirada a été une très belle occasion de leur faire découvrir un lieu de mémoire comme la Colonie Espagnole. Chaque rencontre avec un artiste, un journaliste, un réalisateur s’accompagne d’un atelier ou d’un débat : recueil de mémoire auprès d’enfants d’exilés républicains avec la création d’émissions radio, travail d’écriture et théâtre, conférence-graffiti et création de pochoirs, découvertes de films et débats avec les réalisateurs”.
C’est aussi l’occasion pour l’artiste de faire connaître aux jeunes de grandes figures de la Résistance, dont Jean Moulin, né à  Béziers. Une cause qui prend évidemment une couleur particulière dans une région où la ville principale, Béziers, est dirigée par le maire d’extrême-droite Robert  Ménard, candidat à sa propre succession.

crédit photo: Pierre Marquès

 

Né à Béziers en 1970, Pierre Marquès  vit à Barcelone depuis 1998. Son travail inclut peinture, pochoir, dessin classique, poèmes visuels, photographie, installation, art urbain et vidéo. Parallèlement il travaille sur la mémoire historique à travers le paysage.