A Ferrals-les-Corbières (11), Florent Spiktri rachète la cave coopérative et la transforme en lieu artistique

 

Le 11 avril 2020 ouvrira un nouveau lieu artistique dans la région: la cave viticole de Ferrals-les-Corbières, dans l’Aude.

L’artiste Florent Spiktri (Florent Hamel de son vrai nom) et son équipe Gangsea  s’emparent de cette cave coopérative pour dévoiler plus de trente ans de travail, plus de 2500 œuvres sur un espace de 14 000 m2.

L’artiste s’est déjà fait connaître, il y a six ans, avec les Jardins de Spiktri à la sortie de Montséret, dans la partie maritime des Corbières.  Avec son épouse, il crée quatre villas d’artiste entourées de ces ‘jardins’, jalonnés des œuvres plus monumentales les unes que les autres de l’artiste: déjà des crânes surdimensionnés, des robots géants, des squelettes, des mosaïques, un coeur de 6 mètres de haut, etc.

Avec la cave de Ferrals, l’artiste se lance dans une opération encore plus ambitieuse, pour exposer ses oeuvres gigantesques, en créer d’autres, et envisager un lieu pour accueillir des artistes internationaux.

La cave “présente sur plus de 14 000 m² des œuvres symbolisant l’agonie de notre planète et l’espoir grâce à une prise de conscience collective. Environ 2 500 œuvres d’art y sont exposées pour provoquer de l’émotion, de la colère, de la joie, une réaction, de l’humanité tout simplement… “, explique l’artiste sur le site consacré au lieu.
“Aujourd’hui, l’écologie est au cœur de toutes les préoccupations politiques, économiques et sociétales. Ici, au cœur de notre site, les artistes vont pouvoir s’exprimer sur cette thématique et s’inspirer du lieu, de son atmosphère, de son architecture. Ils vont investir les bâtiments comme les extérieurs pour réaliser des œuvres”, explique l’artiste sur son nouveau site.

A l’intérieur, de nombreuses cuves que l’artiste utilise pour créer ses propres oeuvres, notamment des têtes de mort surdimensionnées à base de matériaux de recyclage, mais qu’il a aussi confié à d’autres streeet-artistes. Certaines ont été évidées pour présenter des oeuvres installées à l’intérieur.

 

crédit photos: Florent Spiktri

 

Né à Nîmes en 1971, Florent Spiktri a débuté sa carrière artistique dans le street art.

Il s’essaye à toutes les techniques, tous les supports. Il se lance régulièrement des défis artistiques qui lui assurent petit à  petit une vraie notoriété. En 2007, il crée le mouvement artistique qu’il nomme Aggresive art, afin de dénoncer les excès de la société actuelle. Et il l’illustrera par une série de 26 tableaux, 26 words that should not exist, réalisée avec des cendres.

L’expo Aggresive art sera exposée à la cave de Ferrals de manière permanente.

A l’inverse, en 2009, il réalise la série Love revolution, qui va également être exposée à la cave.