A Toulouse, incertitude sur l’avenir du Château d’Eau, le pôle photographique de la ville

 

La municipalité reprend en régie directe à partir du 1er janvier le Château d’Eau, le pôle photographique de la ville qui fonctionnait jusqu’ici dans un cadre associatif.

Ce changement juridique entraîne une paralysie des lieux pour le mois de décembre, la ville ayant demandé au personnel d’apurer les congés avant le changement de statut. La dernière exposition programmée s’est donc terminée début décembre, et l’équipe en place attend de voir ce que la mairie souhaite faire désormais.
Celle-ci a évoqué l’idée d’y installer les oeuvres de Jean Dieuzaide, ce qui pourrait changer profondément les missions du pôle tourné jusqu’ici davantage vers la photographie contemporaine. Photographe toulousain, Jean Dieuzaide créa la galerie municipale du Château d’eau en 1974. C’était alors le premier lieu d’exposition permanent en France dédié à la photo.
La ville nous dit qu’elle a de l’ambition pour le Château d’Eau, explique un des salariés, mais nous n’avons reçu aucune lettre montrant une quelconque reconnaissance du travail réalisé jusqu’ici. Le fait qu’on ne sache rien, qu’elle ne nous dit rien n’est quand même pas très bon signe”.
La direction actuelle a prévu des expositions à venir, mais rien de définitif tant que les choses ne sont pas mises en place avec le nouveau régisseur.
Suite début 2021.