- Publicité -

Le Montpelliérain Mohamed Lekleti rend hommage à Notre-Dame de Paris


A Paris, l’Institut du Monde arabe (Ima) va accueillir une nouvelle exposition intitulée “Hommage des artistes de l’IMA à Notre-Dame” à laquelle participe le montpelliérain d’origine marocaine Mohamed Lekleti.
Cette exposition sera inaugurée lors des Journées européennes du patrimoine les 21 et 22 septembre. C’est le collectionneur et donateur Claude Lemand, qui a choisi de présenter des œuvres de quatre artistes du monde arabe et des diasporas au niveau 4 du bâtiment de Jean Nouvel. 

Dans cette oeuvre, Mohamed Lekleti ne cherche pas à « illustrer » l’incendie de Notre-Dame de Paris. La composition représente  différents éléments d’un monde qui continue à vivre malgré les flammes et la poussière. A gauche, devant le brasier, deux moines unis dans la prière inscrite en arabe, Mâ’ shâ’ Allâh (« Que la volonté de Dieu soit faite »). A droite, une gargouille qui s’apparente au diable mais qui n’en protège pas moins le bâtiment et dont la fonction serait plutôt d’éloigner le Diable de cette “maison de Dieu”.
Cette image garde donc toute son ambiguîté: gargouille-diablesse et protectrice à la fois, dotée de mocassins actuels qui la rapproche de nous, mais dans une posture qui montre une indifférence totale au brasier qu’elle contemple, dotée d’ailes comme un ange, mais des ailes qui ont l’air mal en point…. Rien n’est simple.
Tout en haut, une main, qui n’est pas celle de Michel-Ange qui relie l’homme à Dieu, mais qui n’en est pas moins une main qui tente de recoudre et de retisser du lien dans ce cataclysme.

 

  • Cette première exposition se déroulera jusqu’au 21 décembre. En plus de l’oeuvre de Mohamed Lekleti, elle présentera des oeuvres de la Franco-marocaine Najia Mehadji, de l’Irakien Dia Al-Azzawi et du Syrien Boutros Al-Maari. Un nouvel accrochage suivra avec d’autres propositions sur ce même thème jusqu’en avril 2020.
  • Mohamed Lekleti fait par ailleurs partie des artistes retenus dans l’exposition “A la plume, au pinceau, au crayon : dessins du monde arabe » démarrée fin mars et qui se poursuit à l’IMA jusqu’au 15 septembre. Exposition qui présente une centaine d’oeuvres de la collection Claude et France Lemand.