A Toulouse, Corinne Dechelette concilie sciences et art avec Peaurigami


La toulousaine Corinne Dechelette, phd en skin biology, est également une artiste passionnée par le Japon. Elle a réussi à concilier ses différentes passions en créant un concept autour de la peau et des origamis.

Cet été, la revue scientifique américaine Skin Med a accepté son article expliquant le concept pédago-scientifico-artistique PEAUrigami ou SKINorigami en anglais. 

“Dans cet article, j’explique les similitudes entre la structure de la peau et les origamis qui m’ont conduit à utiliser des photos de peaux du monde prises avec un microscope, comme papier pour réaliser des origamis. Puis, de réaliser un voyage dans la physiologie cutanée au travers de trente compositions artistiques utilisant les origamis comme moyen pédagogique. La peau est le papier de soi … Il est alors logique d’utiliser du papier de soie pour expliquer la peau !”

Corinne Dechelette travaille dans l’industrie dermo-cosmétique et anime en bénévole un atelier d’origamis au Cinq à Rabastens.