- Publicité -

Le Louvre va rendre hommage à Pierre Soulages pendant trois mois

 

Après Rodez et les nombreuses manifestations du « Siècle Soulages », ce sera au tour des villes de Montpellier et de Paris de fêter le centenaire de l’artiste.
Montpellier prévoit de le faire en fin d’année par un événement ou une exposition non encore dévoilé.
A Paris, Le Louvre annonce une expo atypique pour un peintre vivant puisqu’elle aura lieu au Musée du Louvre, privilège rarement accordé aux artistes contemporains.

 

HOMMAGE À SOULAGES
11 décembre 2019 – 9 mars 2020
Salon Carré (Aile Denon, 1er étage)
Commissariat : Pierre Encrevé, historien d’art, et Alfred Pacquement, conservateur général honoraire du Patrimoine.

Pierre Soulages, qui a inauguré son activité de peintre en 1946 et continue à peindre aujourd’hui au même rythme régulier, aura 100 ans le 24 décembre 2019.
À cette occasion, le musée du Louvre lui rend un hommage exceptionnel par une exposition personnelle dans le prestigieux Salon Carré, situé entre la Galerie d’Apollon et la Grande Galerie.

Pierre Soulages affectionne tout particulièrement cette grande salle du musée où sont présentés les Primitifs italiens, dont les œuvres illustrent pour lui l’évolution de la peinture occidentale et le passage à une représentation de l’espace tridimensionnel.
Pour rendre compte de la longévité singulière de la carrière de Soulages, l’exposition prendra la forme d’une sélection d’œuvres majeures de chacune de ses sept décennies, provenant des plus grands musées français et étrangers.

Il s’agit de montrer à la fois la continuité d’une œuvre toute entière élaborée à l’intérieur de la même conception d’une abstraction totale qui s’exprime notamment par des titres purement classificatoires (technique, dimensions, date) et la rupture intervenue à mi-chemin, en 1979, qui donne naissance à une peinture neuve, pour laquelle Soulages a proposé le néologisme d’outrenoir. Toute la peinture de Soulages travaille le rapport entre le noir et la lumière, mais avec l’outrenoir qui instrumentalise le reflet, l’espace et le temps de la peinture sont radicalement transformés la dotant d’une multiplicité lumineuse totalement inédite.