- Publicité -


Djamel Tatah et Gregory Forstner s’installent à Montpellier

 

Montpellier est en effervescence artistique en cette fin de printemps avec l’ouverture proche d’un nouveau Centre d’Art dédié aux collections, le MoCo.

Dans ce contexte, l’installation de deux artistes importants dans la ville est un peu passée inaperçue, mais représente néanmoins un signe important d’attractivité artistique: Djamel Tatah et Gregory Forstner se sont installés dans la ville récemment.

 

Né de parents algériens, Djamel Tatah est passé par les Beaux-arts de Saint-Étienne dans les années 80. Il est connu pour de grands formats et polyptyques épurés, représentant des personnages sur fond généralement monochrome. Il enseigne à l’école des beaux-arts de Paris.

Djamel Tatah

 

Né en 1975, Gregory Forstner vivait à New York depuis 2008. Diplômé de l’école de la Villa Arson à Nice en 1999, il a eu dans les années 2000 quelques expositions personnelles importantes, au Musée d’art moderne et contemporain de Nice (2007), au Musée de Grenoble (2009). Dans ses toiles, l’artiste aime emprunter des personnages emblématiques de la peinture à qui il donne de nouveaux rôles, en les dotant volontiers de figures animalières.

Gregory Fortsner