- Publicité -


Laure Benard, lauréate du Concours Ateliers d’Art de France Occitanie 2019 avec un travail textile

 

Installée à Pinsaguel, en Haute-Garonne, Laure Bénard, “ennoblisseur textile” remporte le concours Ateliers d’Art de France 2019 pour la région Occitanie, dans la catégorie “création”, avec sa pièce Tsukiyo.

“A la croisée des cultures et des savoirs, ma pratique doit ses influences au Japon où j’ai été formée sous l’autorité d’un Maître d’Art, au sein d’un atelier de teinture artisanale de kimonos à Kyoto. J’y ai appris et pratiqué les techniques traditionnelles de teinture en peint main, me spécialisant en peinture mouillé sur mouillé, peinture avec réserve et à main levée. Des voyages au sein de l’archipel pour rencontrer divers artisans textiles ont également contribué à étoffer cet apprentissage et à nourrir mon approche de la broderie, que j’avais initialement étudiée en France.

Artisan designer j’œuvre pour des productions qui conservent un savoir-faire et symbolisent la continuité dans la créativité.  

Dans mon atelier laboratoire j’assure l’ensemble des procédés de réalisation avec des moyens à la fois traditionnels et contemporains avec respect pour les matériaux et une démarche éco responsable”.

 

Descriptif du travail: “Tout débute par le croquis d’un motif. Je m’inspire d’éléments architecturaux, d’éléments naturels, de textiles qui me donnent à penser reliefs, effets d’ombre et de lumière, ainsi que textures. Puis je conçois précisément un dessin technique pour définir l’imbrication des pièces, leur emplacement, calculer leur taille, dessiner leur gabarit et les quantifier.

Vient la phase de découpe à la main des matériaux. Je travaille des cuirs synthétiques ou véritables, et différents matériaux souples (liège, suédine,…) que j’associe selon leur coloris et leur réaction à la lumière. Ensuite je « brode », à partir du dessin technique je retrouve le cheminement des pièces et des lanières, ce qui parfois constitue un tissage assez complexe. Petit à petit, la matière se transforme et les motifs se révèlent. En résulte un matériau pour du design d’objet ou revêtement mural”.

Etaient finalistes cette année pour le prix: Marie-Catherine Massé, luthier; Hélène Angeletti, objets en textiles; Vinciane Domergue, sculpteur sur bois; Aster Cassel, céramiste;  Françoise Rebord, céramiste; Korin Godefroy, laqueur & Bernard Azéma, tourneur sur bois; Yann Albin, horloger; Zoë Montagu, tisserand; Samuel Latour, bronzier d’art; Anaïs Duplan, tisserand; Isabelle Doblas-Coutaud, sculpteur sur pierre; Laure Benard, ennoblisseur textile; Laura Demichelis, bronzier d’art; Antoine Rault, verrier; Amandine Bouet, designer textile; Diane Cornu, horticulteur papier; Alexandra Courty, céramiste.

L’ensemble des pièces est présenté à la Maison des Métiers d’art à Pézenas jusqu’au 21 juin.
Maison des Métiers d’Art : 6, place Gambetta, 34120 Pézenas