A Montpellier, le chantier du Moco-Hôtel des collections à un mois de son ouverture

 

 

Philippe Saurel, maire de Montpellier, Nicolas Bourriaud, directeur général du MOCO et  Philippe Chambiaretta, architecte de PCA stream ont mené la visite de chantier du MOCO-Hôtel des collections, qui ouvrira ses portes au public le samedi 29 juin à 11h.

Le MoCo, destiné à accueillir des collections artistiques internationales, privées ou publiques, se situe dans l’Hôtel Montcalm, un bâtiment de 1816 idéalement situé en centre ville, à deux pas de la gare. Il offre un espace de 3000 m2 de surface, dans le bâti ancien et dans ses extensions, avec notamment une salle ajoutée en surélévation du bâtiment, un “white cube” permettant l’exposition de pièces de grande dimension.

Pour l’architecte, Philippe Chambiaretta, “le réaménagement architectural de cet hôtel particulier devait répondre à trois objectifs principaux. Le premier objectif était de réaliser un outil efficace au service d’expositions de niveau international dans un bâtiment historique contraint. Trois grands modules permettront d’accueillir tout type d’œuvres : vidéo, photographies, peintures, sculptures, installations… Une salle spéciale sera dédiée aux grands formats. Il s’agissait ensuite de créer une destination et un lieu convivial pour tous les Montpelliérains. Le restaurant et la librairie en rez-de-jardin ouvrant leurs terrasses sur le parc historique seront accessibles indépendamment du musée. Il s’imposait enfin de doter ce lieu d’une identité architecturale et artistique unique, sans engager de dépenses supplémentaires. Ce travail s’incarne côté jardin avec le projet de parc redessiné en collaboration avec l’artiste Bertrand Lavier, et côté cour, avec le cube de lumière couronnant l’ancien mess des officiers. Tous deux feront signal dans le paysage urbain de Montpellier. »

Philippe Chambiaretta a conçu et réalisé le Centre de Création Contemporaine de Tours (2003) et le Pinchuk Art Center (2006) à Kiev. Il collabore avec différents artistes et designers, assurant à la fois la direction artistique et la conception architecturale de ces projets. Depuis son travail sur le Moco à Montpellier, l’architecte s’est vu confier un autre grand chantier au niveau national: le réaménagement des Champs Elysées.

Avec le MOCO, Montpellier invente une nouvelle structure, regroupant toute la filière artistique depuis son apprentissage jusqu’à l’exposition, puisqu’il rassemble trois entités : l’Hôtel des collections, mais également le centre d’art La Panacée et l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts.

Ce dispositif complète une offre par ailleurs importante, avec le musée Fabre, le Pavillon Populaire, lieu de référence pour la photographie, et de nombreux festivals. Parmi eux, la ZAT – Zone Artistique Temporaire qui met l’art dans la rue. Cette année, la ZAT prend une forme inédite, dédiée à l’art contemporain, en lien avec l’ouverture du MOCO: 100 artistes dans la ville.

Pour Nicolas Bourriaud, « le MOCO doit permettre d’affirmer Montpellier Méditerranée Métropole comme la contre-scène culturelle française, comme l’est Los Angeles par rapport à New York”.

La ville a investi 22,5 millions € dans ce projet et espère que le MoCo-Hôtel des Collections accueillera 100 000 visiteurs par an, “soit, explique le maire, des retombées économiques de 7 millions € pour la ville”. Le MoCo adoptera le même rythme que le centre d’art la Panacée (mais en décalant les deux) avec l’organisation de trois expositions par an.

Le projet

En 2014, la mairie dirigée alors par Hélène Mandroux envisage un premier projet pour l’Hôtel Montcalm, un musée dédié à la présence française en Algérie. Dès son élection en 2014, Philippe Saurel réoriente le projet et décide de créer un centre d’art contemporain. Il fait alors appel à Nicolas Bourriaud, co-fondateur du Palais de Tokyo et ancien directeur de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Nicolas Bourriaud prend la direction d’un projet dont le contour est revu à la hausse, avec l’intégration de la Panacée et de l’Ecole des Beaux-Arts dans cette nouvelle configuration.

Quelques vues du chantier: