La Haute-Garonne aménage le château de Laréole pour la collection Lucien Vieillard

 

En 2018, le peintre Lucien Vieillard a fait un don au Conseil départemental d’un ensemble de 46 peintures à l’huile réalisées de 1968 à 2015.

Pour le valoriser et le rendre accessible à tous, le département a créé un espace d’exposition au château de Laréole.

Cet espace, nommé « Salle Lucien Vieillard », présente pour la première fois l’ampleur et l’intégralité de cette collection, qui intègre le fonds permanent de la collectivité.

Le peintre toulousain autodidacte, âgé de 94 ans, considéré comme l’un des plus emblématiques peintres naïfs français, contemple la nature et les hommes qui la façonnent. Son regard bienveillant saisit la beauté du patrimoine français.

L’art dit « naïf » de Lucien Vieillard révèle une force picturale inédite. Ses toiles figurent dans une quinzaine de musées et dans des collections privées du monde entier.

Résistant de la Libération de Toulouse, devenu les 19 et 20 août 1944, agent de liaison des Forces Françaises de l’Intérieur (FFI), Lucien Vieillard est également honoré chaque année lors de la commémoration du 19 août 1944.

« Le Conseil départemental est très honoré par la décision de Lucien Vieillard de faire entrer une partie de ses oeuvres dans le domaine public. Ce geste généreux nous conforte dans notre engagement en faveur d’une culture conçue comme le ciment de la citoyenneté locale en Haute-Garonne. C’est toute la force des tableaux de Lucien Vieillard que de nous projeter vers l’avenir avec du rêve et de l’utopie. » souligne Georges Méric.

Lucien Vieillard

Lucien Vieillard, est né à Toulouse en 1923.
Après des études de lettres et de droit, il est nommé en 1951 huissier de justice dans l’Hérault.
En 1959 il abandonne cette fonction pour devenir chef de contentieux puis directeur d’une caisse de retraite en Bretagne.
Depuis les années 1960, Lucien Vieillard a su concilier sa carrière administrative avec celle d’artiste peintre, artiste dit peintre « naïf » parfaitement autodidacte.
Son talent a été découvert et reconnu par l’expert et historien de l’art Anatole Jakovsky qui lui a consacré plusieurs préfaces le considérant comme l’un des deux ou trois meilleurs peintres naïfs actuels.
Après une première exposition à Paris en 1970 à la Galerie Antoinette, plusieurs en France notamment à Toulouse et à l’étranger, aujourd’hui reconnu par la critique, Lucien Vieillard compte des toiles dans une quinzaine de musées et dans des collections privées du monde entier.
Après sa retraite, Lucien Vieillard a continué à peindre à Larra et à Toulouse.

Le Château de Laréole