- Publicité -

Le plasticien nîmois Julien Gudea pose un capuchon mordu de Bic à Nice

La ville de Nice s’est dotée de trois nouvelles sculptures monumentales dans les rues du vieux-Nice.

Parmi elles, le “capuchon mordu” du nîmois Julien Gudea. Les trois oeuvres appartiennent à un mécène privé, le promoteur Benjamin Mondou, qui les prête à la ville.

Sculpté en résine polyester, le capuchon mesure 3,80 mètres de haut et est positionné sur un bâtiment annexe de la mairie. Il est typique du travail de l’artiste designer nîmois qui s’est notamment fait connaître par des allumettes brûlées ou une pomme mordue surdimensionnées.

Les deux autres oeuvres sont signé Gilbert Pedinielli et Miryan Klein.