- Publicité -

Double expo en vue pour Nissrine Seffar (Sète, 34)

 

La Sétoise, née au Maroc, Nissrine Seffar figure parmi les artistes invités dans le cadre de l’exposition « Picasso et l’exil » qui ouvrira la semaine prochaine au Musée des Abattoirs, à Toulouse.

Elle figure aussi dans l’exposition « Je suis né étranger », organisé en parallèle de la première exposition.

Cette double présence se fait dans la continuité de son exposition à Madrid en 2017: l’artiste avait alors été invitée à exposer son travail autour de Guernica à l’Institut français de Madrid pour l’anniversaire des 80 ans du Guernica de Picasso.

L’exposition « Picasso et l’exil: une histoire de l’art espagnol en résistance » ouvre le 14 mars. Ce jour marquera également le lancement du programme d’exposition en Occitanie « Je suis né étranger », à l’occasion du 80ème anniversaire de la Retirada.

Les Abattoirs proposent une exposition consacrée pour la première fois aux rapports entre Picasso et l’exil espagnol. Elle explore comment le bouleversement historique et personnel de l’exil a touché Picasso, et aussi nombres d’artistes qui lui étaient contemporains.

En 1937, un an après le début de la guerre civile espagnole, alors qu’il travaille à la commande d’une peinture pour le Pavillon de la République espagnole de l’Exposition internationale à Paris, Picasso apprend le bombardement de Guernica et bouleverse son thème initial.

En 1939, après trois ans de guerre, 500 000 Espagnols traversent la frontière avant de transiter par des camps de réfugiés aux conditions de vie effroyables. Suite à la Retirada, de nombreux Espagnols résidant à l’étranger, tel Picasso installé à Paris depuis 1900, deviennent de fait des exilés politiques.

L’exposition aborde ensuite le thème de la résistance culturelle, artistique et humaniste qui se poursuit dans l’après Seconde Guerre mondiale.

Un volet contemporain, comprenant des appropriations de Guernica comme œuvre de paix, des interventions artistiques sur l’exil, ainsi que des invitations à des commissaires et des artistes espagnols, complète cette thématique sur le site des Abattoirs. Dans le cadre d’un ensemble pensé à l’échelle du territoire, des expositions d’art contemporain sur les thèmes de l’histoire et de l’exil seront également développés dans d’autres sites toulousains et dans toute la région Occitanie, sous l’intitulé Je suis né étranger.