- Publicité -

A Cahors (46), une expo rappelant le passage de la Joconde dans le Lot…

 

La Préfecture du Lot accueille, dans ses locaux rénovés, une exposition hors du commun à voir les samedis 19 et 26 janvier.

Cette exposition revient sur l’accueil, dans le Lot, de plus de 3 000 œuvres des musées nationaux qui, de 1943 à 1945, furent préservées dans cinq demeures du nord du département à Montal, La Treyne, Vayrac, Bétaille et Lanzac. Parmi elles, la Joconde qui fut cachée au château de Montal.

L’association « Mémoire Chapou 2018 », créée en 2016 à l’initiative de deux retraités, anciens chargés de communication de la préfecture, a donc souhaité concevoir une exposition commémorant celle qui, en novembre 1945, avait réuni, dans les salons de la préfecture, située sur l’actuelle place Chapou, treize tableaux majeurs du Musée du Louvre dont le portrait de François Ier par Clouet, l’Angélus de Millet, deux toiles de Watteau (l’Indifférent et la Finette) mais aussi des œuvres de Rembrandt, Raphaël, Le Tintoret, Le Nain, Rubens, Cézanne, Chardin, ou encore Corot. La Joconde, en revanche, avait immédiatement rejoint son musée parisien…

Cette exposition, initiée grâce à Jean Lurçat et aux réseaux lotois de la Résistance, avait accueilli plus de 3 000 visiteurs.

“Nous voulions au départ faire une exposition sur la Préfecture, pour fêter la réouverture des locaux, fermés pendant plus de quatre ans pour rénovation, explique un des deux créateurs de Mémoire Chapou 2018, Jean-Michel Rivière. Et puis finalement, nous avons extrait de cette expo plus globale et qui se fera plus tard, cette histoire spécifique des tableaux du Louvre”.

Des panneaux didactiques sur le parcours des œuvres en France, les lieux d’accueil dans le Lot et les principaux acteurs de cette histoire, ont été créés. Une reproduction de chacun des treize tableaux, à leur taille réelle, ainsi que des vitrines proposant des éléments liés à cette exposition de 1945 seront également installées.

L’association, en liaison avec la Préfecture, a travaillé en partenariat avec le Musée du Louvre ainsi que les Archives nationales et départementales, pour rappeler au mieux cet épisode important de l’histoire de notre département.

Le département du Lot, la région Occitanie et l’Office national des Anciens Combattants ont soutenu financièrement le projet.

La Drac a mis l’association en contact avec l’Ecole d’architecture de Toulouse qui a réalisé gracieusement les tirages des tableaux en taille réelle.

Pour des contraintes d’organisation, ces visites se feront exclusivement sur inscription préalable à l’adresse suivante : expolouvresurlot@gmail.com . Les personnes qui souhaitent y participer devront laisser leur nom, prénom et n° de téléphone. Le nombre des visiteurs n’est pas limité mais, pour une bonne lisibilité n’y seront admis que des groupes restreints.

Un public scolaire sera également convié à la visiter à des dates et heures en cours de finalisation par les services de l’Éducation nationale.