- Publicité -

Décès du peintre toulousain Jose Vaz

L’artiste Jose Vaz est décédé le lendemain de Noël, victime d’un infarctus. Après avoir longtemps vécu à Toulouse, le peintre s’était installé à Graulhet dans le Tarn, où il avait son atelier chez les Plasticiens volants.

José Vaz est né au Portugal en 1958, mais a rejoint à 13 ans son père exilé politique en France. À Toulouse, il rencontre beaucoup d’artistes, notamment des Espagnols qui lui font découvrir leurs cultures, mais pas encore la tauromachie.

A 18 ans, il se forme à différentes techniques artistiques (théâtre, danse, cinéma, rock, performance, etc). Il participera ensuite à des expositions collectives, notamment dans le sillage d’Armand Gatti. Il réalise alors une exposition hommage à tous ceux qui ont été déportés dans les camps de la mort.
Il s’inscrit en 1989 aux Beaux-Arts de Toulouse et travaille avec le catalan Balbino Giner. C’est à partir de cette date qu’il va travailler le thème de la tauromachie.