- Publicité -

Solanne Bernard, lauréate du prix Aveyron culture

Succédant à Manon Riet, la lauréate du Prix Aveyron culture pour 2018 est Solanne Bernard, pour son œuvre Sour beginnings, composée de cinq amphores « mesurant presque un mètre, ces amphores géantes émaillées rose bonbon peuvent être considérées comme des corps incapables d’assumer leur rôle et leur fonction première ».

Née en en France en 1991, l’artiste vit et travaille à Bruxelles. Sur son site, elle explique sa démarche: “Mon travail se concentre sur la notion ‘d’habiter un corps’ – humain, végétal ou animal. J’introduis dans mes installations des éléments naturels, comme des plantes, des fruits ou des minéraux, que je mêle à des objets et des vidéos empruntant souvent une esthétique onirique. Partant de l’idée que la beauté se trouve dans ce qui peut disparaître et se transformer, je modifie l’état et l’apparence de mes pièces et de leurs composants naturels. Cela me permet de développer des objets-symboles qui se heurtent à la réalité que l’on se donne de son propre corps. Je tente, à travers ces installations, de mettre en évidence les contradictions et les complexités de la fluctuation des corps vivants, comme celles de leur transformation d’entités robustes et vivantes en coquilles fragiles et mortelles”.

L’artiste aura l’occasion de développer une création plastique en relation avec le patrimoine de notre département lors de temps de résidence et de rencontres avec ses habitants pour donner à voir le résultat de ce travail au grand public en 2019.

Ce prix a pour objectif d’offrir à une ou un jeune artiste, à la vue de sa création et de son projet de résidence proposé à Saint-Rémy (Aveyron), de travailler sur la réalisation d’une œuvre artistique à partir du patrimoine matériel et/ou immatériel du Département.

Le Prix Aveyron Culture a été créé en 2017 suite à l’évolution du partenariat existant avec l’Atelier Blanc à Villefranche-de-Rouergue dans le cadre du prix de la Jeune création au Moulin des Arts à Saint-Rémy.