A Toulouse, la mairie souhaite reprendre en main la gestion du Château d’eau

 

Par un vote du conseil municipal, la ville de Toulouse a choisi début décembre de reprendre en gestion la galerie du Château d’eau, gérée jusqu’ici par l’association Pace, à qui la mairie, propriétaire des lieux, confiait un budget de fonctionnement d’un peu plus de 400 000 € par an.

La galerie du Château d’eau a été créée en 1974 et a été, dès son origine dédiée, à la photo. Ce lieu de renommée nationale fondé en 1974 par Jean Dieuzaide a accueilli plus de 500 expositions monographiques ou thématiques depuis sa création, et gère un pôle documentaire de plus de 14 000 documents en accès libre. Dirigée jusqu’à aujourd’hui par Jean-Marc Lacabe, elle organise chaque année de nombreuses expositions, en alternant les grands noms de la photo, les artistes émergents et les artistes de la scène régionale.

L’élu culture de Toulouse, Francis Grass, souhaitait que la gestion du lieu soit désormais attribuée par une délégation de service public, qui mettrait en concurrence différents candidats, appuyant ce choix sur un audit qui aurait été défavorable à la gestion par l’association de Jean-Marc Lacabe. Mais le maire Jean-Luc Moudenc a préféré temporiser et choisir dans l’immédiat un passage en régie, soit une gestion directe par les services municipaux. En attendant un choix plus définitif.

Face à cette reprise en main par la mairie, Jean-Marc Lacabe, soutenu par l’association Pace, a publié une lettre à ses adhérents et amis, rappelant le travail accompli et appelant à “ne rien lâcher”: “Dans les années 70, Jean Dieuzaide a mis en place un projet qui a valeur d’exemple encore aujourd’hui. Une programmation exigeante d’expositions de photographies d’auteurs, accompagnées de catalogues, une bibliothèque spécialisée et une collection. Pour ma part, j’ai toujours pensé que la photographie appartenait au champ de l’art et j’ai travaillé à ce qu’elle y accède. Pour cela, je mène depuis longtemps et pour la ville de Toulouse dans ma fonction au Château d’Eau une démarche d’adresse au public. (…) J’articule ma programmation entre des travaux d’auteurs connus (Willy Ronis, Weegee, Andres Peterson, Bernard Plossu (…) et d’artistes émergents (…). BIen sûr, comme toujours, je mets un point d’honneur à aider la scène locale en présentant une à deux expositions par an de photographes régionaux et nous pouvons citer notamment arno Brignon, Dominique Delpoux, Romain Laurendeau ou encore Gaël Bonnefon”.

(…) Dans une époque saturée d’images et de moyens électroniques pour les diffuser, je revendique ce rôle de vigie que le Château d’Eau mène depuis près de 45 ans et affirme que le soutien à la création contemporaine est le meilleur garant de la mémoire de Jean Dieuzaide. Nous affirmons qu’il est également un vecteur, non contestable, de communication propre à faire résonner l’image de la ville tant en internet qu’hors de ses frontières.

C’est pourquoi nous avons l’intention de ne rien lâcher et que nous comptons sur votre soutien qui est en cette période encore plus nécessaire”.

Crédits Photos : Galerie de Chateau d’eau et Eric Cabanis (AFP)