Un nouveau lieu, mi-galerie mi-musée à Sète: le Réservoir

 

Le collectionneur Gilbert Ganivenq ouvre un premier lieu dédié à l’art contemporain dans la ville où il a créé et dirigé la société Promeo, Sète. Le Réservoir ouvre sur les quais (quai de Bosc) sur une surface de plus de 2000 m2.

Le collectionneur prévoit d’ouvrir en mars 2019 un deuxième lieu au sein de l’immeuble de l’Arbre blanc, à Montpellier, immeuble porté par Promeo. Le lieu dédié aux expositions sera plus modeste, sur une surface de 250 m2.

Les deux ensembles, portés par la société en création Art et Patrimoine, vont permettre au collectionneur d’exposer plus de 2500 oeuvres d’art brut et d’art contemporain.

Originalité de la démarche: les oeuvre seront présentées par thème et mélangeront les oeuvres de la collection privée (non proposées à la vente) et les oeuvres en vente, qu’elles proviennent de la collection ou qu’elles aient été achetées pour cela, dans le but de proposer un choix très vaste, à la fois dans les styles et dans les prix. (de 200 à 15 000 €).

Aux cimaises, à la fois les grands noms de la scène sétoise: Jean Denant, Hervé di Rosa, André Cervera, Robert Combas, ou quelques grands noms internationaux dont le Chinois Liu Bo Lin. Dans la partie Art Brut, des oeuvres de Chaibia, Haas, Sanfourche ou le couple Staelens.

Sans oublier la part belle fait à quelques artistes émergents, notamment issus de la scène street-art.

Le Réservoir sera ouvert gratuitement. “Nous avons voulu un lieu à mi-chemin entre la galerie et le concept-store”, explique Gilbert Ganivenq.

Aujourd’hui retiré des affaires, il souhaite maintenant s’investir dans l’art dans le but de l’ouvrir à un public le plus large possible.

Nous avions rencontré Gilbert Ganivenq en 2014, à une époque où il dirigeait encore Promeo, et où il exposait notamment ses oeuvres… dans les murs de son entreprise.

Retrouvez cette rencontre ici.