- Publicité -

Les premiers pas d’un nouveau collectif d’artistes dans le Gard

 

Le collectif L’art en Contre est né en mai dernier pour permettre à ses artistes membres de répondre à un appel d’offre du Conseil général du Gard, “Résidences artistiques de territoires”.

Il rassemble sept artistes gardois : Julie-Anne Barbe, Mélodie Gonzales, Sylvaine Louradour, Pierrette Gaudiat,  et trois issus des Beaux-Arts de Nîmes, Pauline Poissy, Elisabette Zelaya et Colin Gril.

Ayant convaincu avec le projet, le collectif réalise maintenant les résidences et expositions proposées.

L’ouverture des résidences a pris forme le 9 novembre et le projet va se développer pendant plusieurs mois. Pour cet appel d’offre, “nous avons imaginé un projet à la croisée de trois domaines: l’art, l’environnement et l’humain. Nous les avons réunis et traités comme un ensemble indissociable, cohérent, vivant. Cette résidence de territoire s’intitule : ‘Anthropisation de la nature et ré-ensauvagement de l’homme’ ou comment penser le vivant au présent.”

L’ensemble du projet, résidences et expositions se trouvent sur le bassin de vie d’Alès.

Les prochains temps forts:

  • Dimanche 18 novembre, Maison du grand site, Sainte-Anastasie, ouverture de résidence de Mélodie Gonzales et vernissage de l’exposition de Pauline Poissy
  • Dimanche 1er décembre, Collège Léo Larguier, La Grand’Combe, présentation des travaux réalisés lors des ateliers de Pierrette Gaudiat avec les élèves de 3e du collège.